CONTRAT 2014-2019

Perspectives et Projets

Politique scientifique

Par décision de son Comité de Pilotage, la Fédération OSOI a décidé à l’unanimité de demander son renouvellement dans le cadre du prochain contrat.

Après trois années effectives de fonctionnement, la Fédération peut constater qu’elle à su franchir quelques obstacles et construire un premier socle (gouvernance, dynamique fédérative, construction de connaissances sur l’espace indianocéanique). Le bilan (présenté par Michel Watin) souligne la mise en forme de l’Observatoire et les premières réussites sur des thématiques fédératives. La Fédération s’installe comme un axe central dans les recherches en Droit/Economie/Gestion/Lettres/Sciences humaines/Sciences Sociales à l’échelle de notre Université avec la consolidation de multiples partenariats sur l’espace océan Indien.

La présente demande de « renouvellement » doit être bien comprise comme un renouveau de la politique scientifique de l’OSOI. A partir de l’auto-évaluation réalisée, et en tirant plusieurs enseignements, l’OSOI s’attache précisément à ce terme (renouvellement) c’est à dire que la Fédération assume et exprime une volonté de « recommencement » et « d’adaptation». Le renouvellement pour le prochain contrat n’entend point reproduire « une identique » Fédération mais produire un dépassement. Sur la lancée du précédant contrat, nous voulons proroger et dynamiser l’OSOI. Cette démarche initiée par le COPIL vise principalement à améliorer, intensifier, le mouvement d’associations des chercheurs, l’élargissement des partenariats et la production de connaissance autour d’appel à projets. En accentuant cette démarche fédérative, nous voulons aussi répondre davantage aux questions d’actualités afin que l’Observatoire s’ancre comme une plate-forme scientifique incontournable, un acteur performant dans un contexte marqué par l’intensification des débats sur l’Indianocéanie.

Le renouvellement ne nous conduit pas à modifier la ligne fixée en 2010 autour de trois axes. Ces trois axes demeurent les lignes structurantes de l’OSOI.

  1. Territoires et mobilités
    Identités, racines et diasporas
    Territoires, territorialité et idéologie
    Patrimoine, langues, archives et mémoire
  2. Risques et développement
    Le développement face aux risques
    La prévention des risques
    La gestion du risque
    Le développement grâce aux risques
  3. Pouvoirs et réseaux
    Pouvoirs Réseaux: Idées/Discours/Médias
    Pouvoirs et réseaux: Vie Politique et Institutions
    Pouvoirs et réseaux: COI/ Relations Internationales

 

L'Observatoire des sociétés de l'océan Indien -OSOI- maintient aussi sa volonté d’être une fédération de recherches réunissant des chercheurs spécialistes de droit, économie, gestion, sciences humaines, sciences sociales, littérature... Créé en 2010, installé à l'Université de La Réunion, l'équipe de l'Observatoire veut plus que jamais regrouper les six Unités de recherches, rassembler plus de 150 chercheurs et tisser un important réseau de partenariats internationaux. Nos trois axes (Risque et Développement/ Territoires et Mobilité/ Pouvoirs et Réseaux) organisent cette plateforme de connaissances sur les sociétés indianocéaniques. Dans ce début du XXIème siècle quand s'affirment les dimensions et les connexions de l'Indianocéanie (politiques, culturelles, sociales, économiques, touristiques...), l'O.S.O.I. se veut un laboratoire d'idées et un pôle de réflexions (site internet, études, revues, publications, MOOC, colloques...).L'Observatoire entend ainsi prendre sa place au coeur des dynamiques actuelles et devenir un acteur incontournable dans le présent de l'océan Indien.

Sur la base de son auto-évaluation, la Fédération se fixe cinq priorités pour le prochain contrat :